Le vin et la viticulture

Le vignoble

Les terroirs de Provence sont les plus anciens vignobles français, les premiers ceps de vigne ayant été introduits 600 ans avant JC par les phéniciens. A l’époque, la macération était inconnue et les premiers vins produits furent des rosés.
Le domaine comprend 9 hectares de vignes, toutes situées autour de la cave.
Pour faire parler le terroir, il faut un sol vivant, nous n’utilisons aucun produit chimique.
La biodiversité fait partie de nos engagements: des haies variées ont été plantées, des murs en pierres sèches sont en construction, nous avons un nichoir pour chouette chevêche, des ruches…et un partenariat avec l’OAB (Observatoire Agricole de la Biodiversité).

Les cépages

Le Grenache
C’est le cépage dominant de notre domaine. La grappe est compacte, les jeunes feuilles sont de couleur vert clair et brillante. Il résiste bien aux vents violents comme le Mistral et à la sécheresse. Il apporte des arômes de cerise noire, de petits fruits rouges, complétés par des notes de garrigue, puis évolue avec l’âge vers des notes plus épicées et animales.
Il apporte au vin de la rondeur, du gras et de la puissance
Mais c’est aussi un cépage capricieux sensible aux froids pendant la floraison.
La Syrah
C’est un cépage fragile qui demande beaucoup d’attention. Il est sensible au mistral qui casse les jeunes rameaux au printemps, il est important de le palisser soigneusement. Les feuilles sont vert foncé.
La Syrah est riche en anthocyanes et en tanins. Elle est particulièrement apte à un vieillissement prolongé et apporte alors des notes caractéristiques de vanille, de havane et de fruits rouges confits.
Le Carignan
C’est un cépage qui supporte bien la sécheresse et les vents forts. Les jeunes feuilles sont jaunes et brillantes, les feuilles adultes sont de grande taille. Les veilles vignes donnent des vins dominés par des arômes de fruits rouges et d’épices. Il est un bon compagnon d’assemblage du grenache.
Le Rolle (Vermentino)
C’est un cépage provenant d’Italie, de grappes moyennes à grosses, baies moyennes, légèrement ellipsoïdes, blanches devenant rosées à surmaturité. C’est un cépage vigoureux qui se plaît dans des régions chaudes, un terrain sec et peu fertile.
La Clairette
C’est l’un des plus anciens cépages du Sud. Elle est typiquement méridionale. Ses grappes cylindro-coniques présentent une taille moyenne. Ses baies elliptiques sont soit blanches, soit roses. Leur chair est particulièrement juteuse. La Clairette s’adapte aux sols calcaires, secs et peu fertiles.

Le Terroir

Le sol est argilo-sableux.
Le domaine est très ensoleillé avec 2955 heures de soleil en 2013.
Le Mistral, vent dominant bien connu des provençaux, violent et capricieux, a une qualité remarquable : c’est un vent très sec qui sèche rapidement les vignes après les pluies et par là diminue le risque d’apparition de maladies cryptogamiques. La proximité de la Sainte-Victoire nous protège des fortes rafales.
Le soleil et le mistral permettent aux baies de murir régulièrement et complètement.

La Viticulture

Nous n’utilisons aucun désherbant chimique, le désherbage est totalement mécanique.
L’enherbement un rang sur deux à l’aide de légumineuses et de céréales permet de protéger les vignes du soleil, de maintenir une certaine hygrométrie dans les rangs et une bonne vitalité de la microflore.
Ceci crée en outre les conditions idéales à la pénétration des insectes auxiliaires dans les rangées de vigne.
Les racines des légumineuses contiennent enfin des nodules fixant l’azote, favorisant la formation d’humus.
Nous obtenons ainsi un sol vivant qui fait parler le terroir.

La Vinification

Principales étapes de la vinification des rouges
– Récolte à maturité phénolique.
– Eraflage et léger foulage.
– Macération préfermentaire de plusieurs jours à 18°C sous ambiance inertée.
– Extraction poussée en début de fermentation, à l’abri de l’air, puis à l’air jusqu’à la fin des sucres.
– Montée des températures progressive; 25-30°C en fin de fermentation alcoolique selon la dégustation.
– Macération finale à l’abri de l’air, extraction douce, température et durée selon la dégustation.
– Ecoulage, pressurage et dernières presses isolées puis entonnées.
– Fermentation malolactique des gouttes et des presses.
– Entonnage d’environ 20% du volume pour élevage bois de 10-12 mois en chêne français.
– Solde du volume élevé en cuve inox pour conservation du fruit et de la fraîcheur.
– Filtration grossière avant conditionnement.

Et celles concernant la vinification des rosés
– Récolte à basse température.
– Légère macération dans le pressoir puis pressurage sous ambiance inertée.
– Séparation des dernières presses.
– Léger collage pour éliminer les polyphénols et les molécules oxydables.
– Débourbage statique au froid au moins 48h.
– Stabulation avec bâtonnage 2 fois / jour sur bourbes 6 jours pour certains lots.
– Levurage puis fermentation à 16-17°C.
– Sulfitage en fin de fermentation alcoolique pour ne pas enclencher la fermentation malolactique.
– Elevage sur lies fines 3 mois puis filtration.